Menu

GP de Pau Historique

En ville et dans le mille... Second volet du mythique rendez-vous palois, le Grand Prix historique a entretenu la légende tout au long du week-end sous le regard conquis de plus de 8000 spectateurs. Une nouvelle ère s’ouvre désormais devant lui…

Essais qualificatifs : Laurent Majou au pinacle Deux courses en une ; telle est l’offre concoctée pour ce plateau de 35 autos, où les concurrents du Trophée Maxi 1000 (pour les petites sportives de – 1300 cm3 d’avant 1977) et du Trophée Lotus (dédié aux Lotus Seven et premières Caterham) ont choisi de partager la piste. Sans surprise, les Cooper S ont dominé ces qualifs côté Maxi 1000, en monopolisant les quatre meilleurs temps avec, dans l’ordre, Laurent Majou, Lionel Couche, Thierry Thiéfain et Philippe Gandini. Côté Lotus, le leader du trophée, Philippe Gaso, est resté quelque peu en retrait, laissant la vedette à Romain Tournet et Xavier Jacquet, qui se partageront la première ligne.
Le top 5 des qualifs : Maxi 1000 : 1.Majou (Cooper), 2.Couche (Cooper), 3.Thiéfain (Cooper), 4.Gandini (Cooper), 5.Destombes (CG), etc.

Les courses : Un mariage heureux Amenés à cohabiter pour la bonne cause, le Trophée Maxi 1000 et le Trophée Lotus ont joliment saisi l’occasion de ce mariage d’un week-end pour offrir une vraie plus value à ce Grand Prix historique. Dès le matin, la bagarre s’engageait en tête entre les meilleures Lotus Seven, Romain Tournet se débarrassant successivement de Philippe Gaso (ralenti par un tête-à-queue), Christian Odin (parti à la faute) et Florent Cazalot, pour aller décrocher sa première victoire.

Le ton montait encore d’un cran en course 2, avec un duel de toute beauté entre le même Romain Tournet et Philippe Gaso, finalement couronné sur la ligne pour 79/1000 de seconde ! Non loin des Lotus évoluant aux premières loges, les petites moins de 1300 cm3 du Trophée Maxi 1000 se sont elles aussi chargées d’animer le peloton. En course 1, Lionel Couche allait se montrer le plus entreprenant de ses animateurs en plaçant sa Mini Cooper devant celles de Philippe Gandini et de Philippe Quirière, auteur d’une magnifique remontée, tout en profitant des mésaventures de Laurent Majou, pris dans une bousculade au premier freinage de la gare. Ce dernier prenait sa revanche l’après-midi en parvenant à se défaire de justesse de Philippe Gandini, les autres Mini de Thierry Thiéfain et Lionel Couche suivant en formation serrée.

Le top 5 de la 1ère course : 1.Tournet, 2.Cazalot, 3.Gaso, 4.Colombier, 5.Smith, etc (tous sur Lotus Seven, sauf Smith sur Caterham).
Maxi 1000 : 1.Couche, 2.Quiriere, 3.Gandini ; 4.Thiefain, 5.Majou, etc (tous sur Cooper S).
Le top 5 de la 2ème course : 1.Gaso, 2.Tournet, 3.Cazalot, 4.Smith, 5.Majou, etc...
Maxi 1000 : 1.Majou, 2.Gandini, 3.Thiefain, 4.Couche, 5.Destombes (CG), etc.

Plus de photos en cliquant ici

Texte : Jacques Furet

Tags